Science ouverte, frontières fermées. Face aux épidémies, une solidarité à plusieurs vitesses

Didier Torny, Sociologue, Centre de sociologie de l’innovation, (Mines ParisTech, CNRS)

Frédéric Vagneron, Historien, Centre Alexandre-Koyré (EHESS, CNRS, MNHN)

Jamais la carte d’identité génétique d’un nouveau virus n’a été aussi rapidement déchiffrée : le 29 décembre 2019, les premiers cas d’une épidémie causée par un nouveau virus sont déclarés en Chine ; 7 jours plus tard, une équipe de l’université Fudan de Shanghai publie la séquence complète du virus à ARN de la famille des coronavirus. Depuis cette date, les séquençages de ses variants s’accumulent sur le site nextstrain.org avec plus de 120 identifications par des équipes de 20 pays. […]

Labelling the Economy. Qualities and Values in Contemporary Markets

Labelling the Economy.
Qualities and Values in Contemporary Markets

Sous la direction de Brice Laurent & Alexandre Mallard

Cet ouvrage collectif propose une analyse de la labellisation comme opération politique et économique. Il réunit un ensemble de contributions qui s’intéressent à des domaines aussi variés que l’agroalimentaire, la construction, l’éco-étiquetage, le commerce de détail, les politiques de santé publique ou l’énergie, pour étudier l’utilisation des labels […]

The Routledge Companion to Actor-Network Theory

Ouvrage collectif, sous la direction de Anders Blok, Ignacio Farias et Celia Roberts, avec les contributions de chercheurs du CSI, Fabian Muniesa, David Pontille, Liliana Doganova et Jérôme Denis.

Ce livre explore l’ANT en tant que pratique intellectuelle, en s’intéressant à la manière dont elle s’est développée et a été mobilisée dans d’autres projets académiques ou militants. En présentant les travaux d’un ensemble diversifié de chercheurs de la « seconde génération » de l’ANT à travers le monde, il souligne la profondeur et l’étendue de l’ANT contemporaine ainsi que ses perspectives futures.

Le design : l’objet dans l’usage

Le design : l’objet dans l’usage. La relation objet-usage-usager dans le travail de trois agences

Un livre de Sophie Dubuisson-Quellier et Antoine Hennion

Initialement publié aux Presses des mines en 1998, Le design : l’objet dans l’usage est aujourd’hui réédité […]

L’Égalité au travail. Justice et mobilisations contre les discriminations

Un livre de Vincent-Arnaud Chappe

Depuis vingt ans, le droit de la non-discrimination a été largement étoffé. La qualification de “discrimination” est aujourd’hui utilisée pour dénoncer de nombreuses inégalités de traitement.

Mais qu’en est-il de ses usages réels ? Pourquoi et comment des individus décident-ils de dénoncer des discriminations devant les tribunaux ? Quelles difficultés rencontrent-ils ?

Ce livre s’intéresse à l’appropriation de cette catégorie de discrimination dans les contentieux du travail. […]

La fin des discriminations syndicales ? Luttes judiciaires et pratiques négociées

Un livre de Vincent-Arnaud Chappe, Jean-Michel Denis, Cécile Guillaume et Sophie Pochic

Les lois de 2008 sur la réforme de la représentativité syndicale et de 2015 sur le dialogue social ont instauré de nouvelles obligations de négociation en entreprise portant sur la “conciliation” de l’activité syndicale et professionnelle. Comment expliquer cette soudaine attention des pouvoirs publics à la “discrimination syndicale” ? Assiste-t-on à une rupture historique dans les relations professionnelles à la française ? […]

SCRIPTOPOLIS, le livre

Scriptopolis est un assemblage de microenquêtes sur l’écriture, équipées par la photographie. S’y déploie une documentation sur le long cours de la multitude des formes scripturales que nous côtoyons, produisons et manipulons au jour le jour. Chaque double page, composée d’une photo et d’un petit texte, interroge une trace graphique et le monde qu’elle fait advenir, plaçant au premier plan les inscriptions innombrables qui font la trame infraordinaire de nos vies. […]

Les publications comme données à l’heure de la science ouverte

Pierre Mounier (EHESS, OpenEdition Center) et Didier Torny (CNRS, I3)

Les publications ont, depuis l’invention de la forme « revue » au XVIIe siècle, toujours servi de données à d’autres scientifiques. Comme le résume Christine L. Borgman, professeure en science de l’information, « la publication, comme compte rendu public de la recherche, est partie prenante d’un cycle continu de l’écriture, écriture, discussion, recherche d’information, enquête, présentation, dépôt et évaluation. Aucune publication académique n’existe seule» [1]. Mais les manières dont ces publications sont mobilisées et transformées en données sont variables et reposent sur des infrastructures toujours plus complexes.