Carole-Anne Tisserand

Doctorante




  • Présentation



Titre de la thèse : Comment l’organisation d’instances de participation sur le territoire « du futur » performe-t-elle son public ? La construction d’un smart territoire et territoire du « futur », Île-de-France

Sous la direction de Brice Laurent

En 2019, la Région Île-de-France fait partie des lauréats de l’appel à projets national « Territoires d’Innovation de Grande Ambition » (TIGA) et lance ainsi son programme « Construire au futur, habiter le futur », qui entend repenser les manières d’habiter et de construire le territoire régional en passant notamment par l’implication de l’usager, à travers des ateliers citoyens, dans le développement de chacune des actions du programme. Ce programme trouve des synergies avec le programme « Smart Région » initié quelques années plus tôt par la région et qui ambitionne de déployer une plateforme de services numériques et outils digitaux au service des franciliens. 
Ma thèse part du postulat que les expressions de territoire du futur et intelligent mobilisées ici sont des fictions urbaines, des discours véhiculant une vision fictive voire utopiste du territoire destinés à produire, via les instances de participation et supports de communication divers, à la fois un corpus de services et outils devenus souhaitables voire nécessaires à l’habiter du futur, et un corpus de nouveaux usages. Mon hypothèse est que ceci participe à la création d’un nouveau public enclin à accueillir le marché des produits du « territoire du futur ». En prenant pour objet le programme de Territoire d’Innovation appliqué à échelle régionale, ce travail de thèse m’amènera à identifier quels sont les processus de fabrique du public auquel les programmes étudiés s’adressent, mais aussi quelles sont les conceptions de la citoyenneté et de l’aménagement territorial mobilisées.