Loïc Riom

Doctorant




  • Présentation



Titre de la thèse : Fabriquer la qualité musicale.
 Valuation, prescription et expertise dans les mondes de la musique

Sous la direction d’Antoine Hennion

Au cours de la dernière décennie, les mondes de la musique ont été marqués par des changements importants en termes technologiques, économiques et de pratiques. Cette thèse a pour but de questionner ce que ces transformations changent à la valuation de la musique, entendue à la fois comme son évaluation et son appréciation. Il s’agira de tracer la musique de manière à retracer les différentes prescriptions et expertises qui façonnent sa circulation. Autrement dit, je partirai de l’hypothèse que le travail de « fabrication » de la valeur artistique est équipé, laisse des traces, et passe par la production et la circulation d’objets. Cette perspective me permettra de saisir l’inscription de la valeur de la musique dans des agencements sociotechniques. Pour ce faire, je décriai sur comment des collectifs d’actants hétérogènes « fabriquent » des expertises sur la musiques, puis les font circuler au sein des mondes de l’art à travers des formes multiples de prescription. Cette approche me permettra d’interroger la circulation de valeurs véhiculant des visions singulières de la musique.