Bruno Latour

Sociologue - Membre d'honneur
page personnelle : http://www.bruno-latour.fr/


  • Présentation



Bruno Latour, né en 1947 à Beaune, en Côte d’Or, après une agrégation de philosophie, s’est formé à l’anthropologie en Côte d’Ivoire. Très vite il s’est intéressé aux sciences et aux techniques. Son premier livre La vie de laboratoire (1979 pour la première édition anglaise ; traduit en six langues) décrit le fonctionnement quotidien d’un laboratoire californien en utilisant des méthodes ethnographiques. Il a travaillé ensuite sur les liens entre la révolution de Pasteur et la société française du 19° siècle (Les Microbes : guerre et paix, 1984, traduit en quatre langues). De plus en plus intéressé par les multiples connections entre la sociologie, l’histoire et l’économie des techniques il a publié un livre de synthèse (La science en action, 1987 pour la première édition en anglais; traduit en neuf langues) et de nombreux articles sur l’innovation technique. Une étude de cas sur un métro automatique, Aramis ou l’amour des techniques (Prix Roberval 1992, traduit en deux langues), lui a permis de résumer les recherches effectuées depuis de nombreuses années sur la dynamique des innovations et la philosophie des techniques qu’elle implique. Ses intérêts pour les questions de gestion et d’organisation de la recherche qui l’ont amené à faire de nombreuses études en entreprises, vont de pair avec des travaux de philosophie comme Nous n’avons jamais été modernes : essai d’anthropologie symétrique (1991, traduit en seize langues) et de culture scientifique comme dans Petites leçons de sociologie des sciences (1996, traduit en quatre langues).

Il a publié Paris ville invisible (1998), un travail de théorie sociologique à partir d’enquêtes photographiques, et Politiques de la nature : comment faire entrer les sciences en démocratie (1999, traduit en trois langues) qui fait la synthèse des travaux sur la philosophie de l’environnement. Il vient de publier un ouvrage sur l’ethnographie du Conseil d’État, La fabrique du droit : une ethnographie du Conseil d’État (2002). L’espoir de Pandore (1999 pour la première édition anglaise, traduit en quatre langues) fait le point sur l’impact des «science studies» sur la philosophie des sciences. La plupart des ouvrages anglais sont disponibles chez Harvard University Press; la plupart des ouvrages français sont aux éditions La Découverte.

Intérêts*

Dernières publications

* Selon les résumés présents dans la base de données bibliographiques