Quentin Dufour

Post-doc


  • Présentation



Quentin Dufour a soutenu une thèse de sociologie en novembre 2019 sur la fabrique du PIB français, principale représentation de l’économie nationale. Au croisement de la sociologie de la quantification, de la sociologie de l’activité, et des Science Studies, la thèse interroge le rôle du travail de chiffrage dans la production et la stabilisation d’une représentation de l’économie française. Fondée sur une enquête ethnographique de neuf mois au sein du département des comptes nationaux de l’Insee, elle montre que, loin d’être le résultat d’un calcul automatique, notre connaissance de l’économie s’appuie sur une organisation complexe, et passe par un travail interprétatif appelé « arbitrage » durant lequel les chiffres sont questionnés, évalués, et parfois modifiés. La représentation de l’économie tire sa cohérence d’ensemble, dans le temps et dans l’espace, de ce travail d’arbitrage.

Depuis février 2020, Quentin Dufour est en postdoctorat au CSI sur le projet de recherche « Socio-Économie de la Publication Scientifique », qui porte sur la transformation des modèles de publication des revues scientifiques à l’heure de l’open access. Il s’intéresse tout particulièrement à la manière dont les grands éditeurs historiques et les usagers de l’édition scientifique (comme les bibliothèques universitaires) négocient la transition du modèle traditionnel de publication (où l’accès aux revues se fait par abonnement) vers différents modèles en accès ouvert (où les barrières tarifaires pour accéder aux revues sont levées). L’enquête se fonde sur l’exploration et l’analyse de documents publics, dont les grands contrats (« big deals ») récemment signés dans différents pays européens, entre les éditeurs du marché de la publication scientifique et les institutions nationales en charge de négocier l’accès aux revues.