Capitalization. A Cultural Guide, un livre proposé par un collectif du CSI

Que veut dire transformer quelque chose en capital ? Qu’est ce que ça implique de considérer des choses comme des actifs ? Quelle exigence s’attache à la prévalence du point de vue de l’investisseur ? Quelle est cette culture de la valuation exigeant que nous capitalisions sur tout ? Comment rendre intelligibles les traits, les exigences et la portée de cette existence culturelle envahissante ?

Ce livre entraine le lecteur dans un périple ethnographique sur les traces de la capitalisation. Start-ups, centres de recherche, cabinets de conseil, entreprises publiques, banques d’investissement, administrations publiques : le territoire peut à première vue paraître étrange et désorienter, avec ses frontières floues entre l’appropriation privée et l’intérêt public, la raison économique et l’effondrement moral, le littéral et le métaphorique, le pratique et l’idéologique. Il faudra certainement au voyageur une attitude résolument pragmatiste et un goût pour les méandres de signification. Mais dans tous les sites où nous emmène cette enquête on reconnaît un complexe sémiotique récurrent : un scénario de valorisation dans lequel les choses ont de l’importance au regard de leur capacité à devenir des actifs dans l’œil d’un investisseur imaginaire.

Enquête anthropologique sur la culture de capitalisme contemporain, ce travail s’attache à la question en grande partie inexplorée de la capitalisation et offre une ressource critique aux débats actuels sur le néolibéralisme et la financialisation.

 

Les auteurs : Fabian Muniesa, Liliana Doganova, Horacio Ortiz, Álvaro Pina-Stranger, Florence Paterson, Alaric Bourgoin, Véra Ehrenstein, Pierre-André Juven, David Pontille, Başak Saraç-Lesavre and Guillaume Yon.

 

Capitalization. A Cultural Guide est publié (en anglais) par les Presses des Mines.