L’emprise des marchés, un livre de Michel Callon

Alors que s’opposent avec une rare violence partisans et contempteurs de l’économie de marché, une question préalable se pose : qu’est-ce qu’un marché ?

Michel Callon montre que l’organisation des activités marchandes ne se réduit pas à la simple confrontation entre des offres et des demandes. Comment une « chose » se transforme-t-elle, après d’immenses efforts, en marchandise ? Par quels moyens les agents deviennent-ils capables d’évaluer les biens et de calculer leurs décisions ? Leur rencontre n’exige-t-elle pas de méticuleux réglages ? Quels sont les ressorts de la mobilisation et de l’encadrement des passions ? Comment ont lieu la captation des clients et l’obtention de leur consentement à payer ?

À partir d’une multitude d’exemples pris dans la finance, l’énergie, l’alimentation, l’immobilier, les jeux de hasard, la santé, la grande distribution, le commerce électronique, le réchauffement climatique et même les pompes funèbres, l’auteur met en évidence la diversité et le foisonnement des activités déployées et des investissements consentis pour imaginer des solutions à ces problèmes.

Au terme d’un passionnant voyage, qui permet de suivre la carrière des biens depuis leur conception jusqu’à leur circulation dans la sphère de la consommation, le lecteur prend conscience de la multiplicité des configurations.

Les « agencements marchands », notion que Michel Callon place au cœur même de sa réflexion et qui se substitue à celle de marché, permettent de rendre compte de la richesse et de la complexité des processus à l’œuvre. Ils donnent aussi de nouvelles possibilités d’agir à tous ceux qui refusent de se soumettre sans discussion à l’emprise des marchés existants.

Lire un extrait

2017 – La Découverte

A écouter :

“Par delà l’offre et la demande : le marché”. Intervenant : Michel Callon, Sociologue, professeur à Mines ParisTech et chercheur au Centre de sociologie de l’innovation. La Suite dans les idées, Sylvain Bourmeau. France Culture, 30/09/2017.