Hadrien Macq



Titre provisoire de la thèse : Des technologies de démocratie post-politiques. Dynamique d’expérimentation et de co-création en Europe et en Wallonie 

Directeurs de thèse : Geoffrey Grandjean et Pierre Delvenne.

Unité de recherche Cité, Faculté de Droit, de Science Politique et de Criminologie, Université de Liège.

Tutorat au CSI par Brice Laurent

Ma thèse étudie l’émergence de pratiques institutionnalisées de participation publique à la création d’innovation, qui prennent place dans des Fab Labs, des Livings Labs, des Hackathons ou des Hackerspaces. Elle mobilise un cadre d’analyse qui permet de considérer les pratiques de co-création comme des technologies de démocratie et, ainsi, de connecter des perspectives à la fois macro et micro, à travers une combinaison d’analyse de discours et d’ethnographies. Deux niveaux de pouvoir sont étudiés : celui de la Wallonie et celui de la Commission européenne, qui développent tous deux des programmes politiques centrés sur la promotion et la mise en œuvre de pratiques de co-création d’innovation. Ce faisant, cette recherche doctorale étudie les imaginaires qui sous-tendent cette ‘nouvelle vague’ de participation publique en sciences et technologies, ainsi que les publics qu’elle construit, les modalités de participation qu’elle développe, et l’ordre démocratique qu’elle produit. Ce séjour de six mois au CSI a pour objectif principal de me permettre d’envisager l’analyse de mes données et l’écriture de ma thèse, ainsi que de confronter mes perspectives empiriques et théoriques à celles des chercheurs du centre.

Publications

Accès à la liste de mes publications sur Open Repository & Bibliography