Quantification, Administrative Capacity and Democracy (QUAD)

Quantification, capacité administrative et démocratie

logo-quad-final-800

Les activités liées à la définition de politiques publiques et au contrôle administratif sont de plus en plus structurées autour de calculs : analyses de coût-avantage, évaluations de retombées sociales et financières, mesures de performance et de risque, analyses comparatives, analyses d’impact quantitatives, évaluations et classements, lesquelles fournissent toutes des informations sous forme de représentation numérique. L’épreuve de quantification a mené à une transformation radicale des services publics, qui sont passés d’un « gouvernement par les règles » à une « gouvernance par les nombres ». Les incidences sont considérables, non seulement pour notre compréhension de la nature du service public, mais aussi au regard de questions plus larges comme la citoyenneté et la démocratie.

Ce projet de recherche vise à étudier les relations entre quantification, capacité administrative et démocratie dans trois domaines des politiques publiques — la santé/les hôpitaux, l’éducation supérieure/l’université et la justice criminelle/la prison — et quatre pays, la France, l’Allemagne, les Pays-Bas et le Royaume-Uni. L’étude comparative de différents domaines et de différents pays vise à saisir comment les idées et les instruments de quantification sont adoptés et circulent de l’un à l’autre. En quoi la quantification modifie-t-elle les modalités d’administration et de contrôle des services publics et quelles sont les conséquences pour les usagers de ces services, et plus généralement pour l’administration publique ?

Plus spécifiquement, il s’agira d’examiner :

  1. Comment la quantification transite entre les secteurs et les Etats ;
  2. Les relations entre quantification et capacité administrative ;
  3. Comment la quantification a redéfini les relations entre le service public et les acceptions démocratiques libérales de l’assistance publique, et les notions de citoyenneté, d’équité, de responsabilité et de légitimité.

Contact                     Fabian Muniesa 

Financement          Dans le cadre d’ORA, « Open Reseach Area in the Social Sciences » édition 2015, financement conjoint par :

Partenaires

  • Centre for Analysis of Risk and Regulation at the London School of Economics and Political Science (Royaume Uni)
  • Centre de Sociologie de l’Innovation, i3 (UMR 9217) Mines ParisTech, PSL University (France)
  • Faculty of Sociology at Bielefeld University (Allemagne)
  • Department of Management Accounting and Control, Helmut-Schmidt University Hamburg (Allemagne)
  • Institute of Political Science, Leiden University (Bays Bas)

 

Pour plus d’information voir : LSE Accounting website